>> Dossier de candidature

 

  

 

Physique-Chimie

 

Physique-chimie

 

Présentation générale

 

L'enseignement de la physique-chimie s'inscrit pleinement dans la logique de la réforme du lycée s'appliquant depuis la rentrée 2019 puisqu'il contribue pour une part non négligeable à « adapter le lycée à son époque ».

 

Cet enseignement vise essentiellement à approfondir la formation à la démarche scientifique déjà impulsée au niveau du collège, notamment par la mise en place du socle commun de connaissances et de compétences, instauré par la loi d'orientation de 2005.

En classe de seconde, la physique-chimie, en participant à l'acquisition d'une culture scientifique et citoyenne, ont l'ambition de donner à l'élève une première représentation globale et cohérente du monde dans lequel il vit, afin de lui permettre de se forger son opinion et d'exercer son esprit critique sur des questions essentielles, comme celles touchant à l'humanité et au devenir de la planète.

 

Au niveau de la spécialité physique-chimie en terminale, les élèves ayant fait le choix d'une orientation scientifique, l'enseignement de la physique-chimie a pour but de développer des vocations pour la Science et de préparer les élèves à des études scientifiques post-baccalauréat. Pour cela, ils doivent acquérir les compétences de base de la démarche scientifique et développer suffisamment leur appétence pour la Science pour percevoir son importance dans la société.

Le programme de la spécialité physique-chimie s'organise autour des grandes étapes de la démarche scientifique que sont l'observation, la modélisation et l'action sur le réel, tout en s'appuyant sur des entrées contextualisées et modernes introduites à partir de questionnements.

Les cours de physique-chimie au lycée Charles de Gaulle s'articulent entre autres choses autour trois types d'activités essentielles :

 

  • L’activité expérimentale, qui, de part son rapport privilégié au réel, permet à l'élève de s'y confronter de façon formatrice et exigeante ;
  • Une approche physico-mathématique des lois physiques du programme. L’outil mathématique n’est pas extraordinairement développé, mais nécessaire, en particulier les notions de dérivation, d’intégration et d’équations différentielles. Pour cela, les outils mathématiques de la seconde peuvent suffire pour la spécialité physique-chimie de première, mais il est fortement conseillé de suivre au moins la spécialité mathématiques de première pour pouvoir faire dans de bonnes conditions la spécialité physique-chimie de terminale ;
  • L’analyse et la synthèse documentaire permettant de développer très largement les deux compétences « extraire et exploiter l'information » à partir desquelles l'élève est amené à faire preuve d'esprit critique, à raisonner avec méthode et à argumenter ;

 

Ouvertures

La spécialité physique-chimie est la plus adaptée à la poursuite d'études supérieures dans le domaine des sciences et techniques ou de la santé.

Les thèmes développés en physique-chimie, ancrés sur le quotidien et le monde moderne, participent de façon prégnante au choix d'orientation de l'élève tout au long de sa scolarité.

La spécialité physique-chimie permet l'accès à des métiers tels que chercheur, ingénieur, technicien supérieur… dans des domaines scientifiques très variés.

Il est à noter que même dans des domaines moins centrés comme médecine, STAPS (étude de sport) ou la prépa BCPST (l’ancienne Bio Sup), la physique-chimie est indispensable.

Pour la Chimie, omniprésente dans les objets de la vie quotidienne, les métiers sont principalement regroupés en trois domaines :

 

  • production ;
  • qualité, sécurité et environnement;
  • recherche et développement.

 

Quant aux métiers de la Physique, ils ont pour objectif principal de décrypter le comportement de la matière sous toutes ses formes. Parmi les grands domaines concernés, on peut citer : la physique des particules, la biophysique, l'astrophysique, la physique nucléaire, la géophysique…

 

L’enseignement européen physique-anglais

C'est une des spécificités du lycée qui a été un des deux premiers lycées de l’académie à l’ouvrir en 1994.

Cette option est destinée à de élèves intéressés par les sciences et l’anglais. Elle permet d’améliorer, si l’élève est motivé(e), le niveau d’anglais. Toutefois, l’option européenne n’est pas un cours de soutien en anglais et nécessite au contraire un assez bon niveau dans cette langue et une réelle motivation.

En classe de seconde, les élèves ayant choisi l’option suivent une heure de physique en anglais couplée avec une heure de mathématiques en anglais (DNL Math/Physique 1h + 1h).

L’option peut être poursuivie en première et en terminale à raison de deux heures par semaine. Une épreuve existe au baccalauréat qui confère la mention « européenne ».

Les enseignants qui ont la charge de cette option au lycée mettent l’accent sur la participation orale des élèves. Lors d’une séance typique l’élève étudie un document écrit ou une vidéo, peut travailler en groupe sur un thème donné, préparer un exposé, etc.

Les thèmes abordés sont variés, ils vont de l’astrophysique à la chimie des solutions acides ou basiques en passant par les voitures électriques, l’histoire de la physique ou de la chimie et d’autres choses encore.

L’option EURO sciences physiques peut être suivie en première et en terminale sans suivre nécessairement en même temps l’enseignement de spécialité physique-chimie.

 

À l'heure où - qu'on le veuille ou non - l'anglais s'est imposé comme la langue de communication internationale dans les sciences et les techniques, cet appariement entre l'anglais et les sciences physiques, loin d'être saugrenu, est un atout qui pourrait se révéler précieux, plus tard, pour les jeunes ayant suivi cet enseignement.

 

Principaux thèmes étudiés dans les programmes

Au lycée, la physique-chimie est enseignées en classe de seconde, première enseignement scientifique (tronc commun), première spécialité physique-chimie, terminale enseignement scientifique (tronc commun) et terminale spécialité physique-chimie.